Réunion des responsables du projet de Bio-sûreté G5 Sahel à Nouakchott

, Nouakchott (Mauritanie)

Réunion des responsables du projet de Bio-sûreté G5 Sahel à Nouakchott

Du 4 au 5 septembre 2018 s’est déroulé à Nouakchott (Mauritanie), un atelier pour discuter du développement des procédures opérationnelles standards (POSs) pour le déploiement du laboratoire mobile du G5 Sahel.

Cette rencontre a réuni durant deux jours, les participants issus des 5 pays du G5 Sahel (Niger, Tchad, Mali, Burkina et Mauritanie), des coordinateurs du projet et des formateurs venus d’Allemagne qui se sont concentré sur le processus de prise de décision politique nécessaire et les exigences spécifiques pour le déploiement du laboratoire mobile entre les pays du G5 Sahel

Quelques membres de l’équipe du projet ont rendu visite également au Secrétaire Permanent du G5 Sahel à Nouakchott. La délégation était composée de : M. Gassim Moussa, représentant du ministère de la Santé du Tchad, Dr Odile Ouwe Missi Oukem, responsable Mali et Niger de la Fondation Mérieux et directrice générale par intérim du Centre d’Infectiologie Charles Mérieux du Mali, M. Maman Sambo Sidikou, secrétaire permanent du G5 Sahel, Dr Asli Heitzer, coordinatrice du projet Biosécurité à l’Institut de Microbiologie de la Bundeswehr à Munich, Dr Daniel Lohmann, gestionnaire du projet de coopération en matière de biosûreté aux pays G5 Sahel et en Tunisie, Pr Bourèma Kouriba, directeur scientifique du Centre d’Infectiologie Charles Mérieux du Mali et coordinateur du Réseau de Biosûreté du G5 Sahel, Pr Bollahi, directeur général de l’Institut National de Recherche en Santé Publique de Mauritanie, M.Sani Ousmane, représentant du Centre de Recherche Médicale et Sanitaire du Niger, Dr Thérèse Kagone, représentante du Centre Muraz de Bobo Dioulasso et M. Abdel Aziz Mohamed El Mamy, assistant au Secrétaire Permanent du G5 Sahel

Objectifs spécifiques de la rencontre

  • Développer une stratégie de communication entre le Réseau de bio-sûreté du G5 Sahel et les décideurs politique en cas de menace biologique
  • Définir les modalités de prise de décision politique pour le déploiement du laboratoire mobile ;
  • Identifier les exigences nécessaires pour déployer le laboratoire mobile et l’équipe d’intervention rapide du G5 Sahel ;
  • Définir un plan d’action pour les POSs pour le déploiement du laboratoire mobile.
  • Définir les modalités du déploiement du laboratoire mobile prévu au Mali en novembre 2018.

Le projet et ses partenaires

Le projet de Biosûreté du G5 Sahel (juillet 2017- Novembre 2018) a pour but d’établir un réseau de biosécurité qui s’étendra sur tous les pays du G5 Sahel (Mali, Burkina Faso, Mauritanie, Niger et Tchad). Chaque pays du G5 Sahel dispose d’un laboratoire mobile offert dans le cadre du projet. Ce projet est financé par l’agence Allemande de développement (GIZ) et mis en œuvre par la Fondation Mérieux en collaboration avec l’Institut de Microbiologie de la Bundeswehr (IMB), et les Instituts de recherches des 5 Pays du G5 Sahel.