Atelier de renforcement des capacités des acteurs du projet d’éducation à la science et à la santé

, Bamako (Mali)

Atelier de renforcement des capacités des acteurs du projet d’éducation à la science et à la santé

Le projet d’éducation à la science et à la santé, initié par la Fondation La main à la pâte en collaboration avec le Centre d’Infectiologie Charles Mérieux (CICM), a organisé un atelier de renforcement des capacités des acteurs du projet, du 27 au 31 mars 2018.

Les participants à cette 6e session de formation du projet étaient les enseignants des classes de 5e et 6e de 7 écoles pilotes de Bamako, les directeurs de ces écoles, les conseillers sciences et conseillers pédagogiques des centres d’animation pédagogique (CAP), les enseignants de sciences naturelles et sciences physiques des IFMs (Institut de formation des Maitres) de Bamako et Kati, les représentants des Directions Nationales de la Pédagogie et de l’enseignement fondamental.

Définies en accord avec les coordinateurs maliens, les participants ont été formées sur des thématiques telles que la respiration, les cycles de contamination, l’hygiène alimentaire, la tuberculose et le VIH / SIDA.

Afin de développer l’intérêt des enfants pour la science, l’approche de La main à la pâte est de former les enseignants en utilisant des moyens concrets et ludiques, pouvant être retransmises aux élèves. Pour faciliter cette approche, les formateurs utilisent des méthodes pédagogiques telles que la construction de maquette.

Les enseignants ont assisté à trois conférences afin d’impliquer le CICM de manière plus importante, d’apporter les informations scientifiques nécessaires aux participants et d’améliorer la compréhension des outils spécifiques utilisés par les enseignants.

L’objectif de ce projet est d’améliorer l’enseignement des sciences de la santé à l’école et de sensibiliser les communautés aux problèmes sanitaires par le biais des enfants. Aussi, le projet souhaite développer l’esprit scientifique des élèves en les impliquant dans cet apprentissage scolaire. Un tel projet implique également que les enseignants acquièrent certaines notions scientifiques indispensables, ainsi que des méthodes pour les enseigner.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence de la Directrice Nationale de l’Enseignement Normal (DNEN) Mme Diallo Fadimata Toure, de La Directrice Générale par interim du CICM Dr Odile Ouwe Missi Oukem, qui est aussi la représentante de la Fondation Mérieux au Mali, du Coordinateur National et du Coordinateur Pédagogique du projet respectivement Dr Amadou Kone et M. Adama Maiga, et des deux formateurs venant de France, M. Gilles Cappes et M. Philipe Delforges.

A propos de la Fondation La main à la pâte

Sous l’initiative de la Fondation Mérieux, en partenariat avec le Ministère de l’Education Nationale du Mali et le Centre d’Infectiologie Charles Mérieux, la Fondation La main à la pâte a démarré ses activités au Mali en 2016. Créée en 2011 par l’Académie des sciences, les Ecoles normales supérieures de Paris et de Lyon, la Fondation La main à la pâte vise à améliorer la qualité de l’enseignement des sciences à l’école et au collège.